Un an et deux vagues de Covid plus tard…devenir consultant indépendant à 29 ans dans la diagonale du vide sans autre moteur qu’une passion incommensurable pour les sciences de l’environnement

12 novembre 2020. Il y a un an, je lançais officiellement mon activité de consultant et chercheur indépendant en hydrologie, environnement et climat, au beau milieu de la Nouvelle-Aquitaine, région dans laquelle je venais de m’installer à peine quelques mois plus tôt, pour la première fois de ma vie. Je n’y connaissais presque personne, tantLire la suite « Un an et deux vagues de Covid plus tard…devenir consultant indépendant à 29 ans dans la diagonale du vide sans autre moteur qu’une passion incommensurable pour les sciences de l’environnement »

L’eau’gique #14 : L’hydrologie est dans une impasse, et pour en sortir nous devons la dissoudre !

Ceci est l’histoire d’un champ disciplinaire qui, à l’instar de beaucoup d’autres, a subi de plein fouet l’explosion incroyable des capacités numériques et technologiques. Ironie du sort, l’hydrologie a littéralement été inondée par la multiplication ubuesque des données environnementales et par la puissance de calcul toujours croissante des outils informatiques. Tandis que l’acquisition de donnéesLire la suite « L’eau’gique #14 : L’hydrologie est dans une impasse, et pour en sortir nous devons la dissoudre ! »

L’eau’gique #13 : En Europe, nous ne vivons pas la période la plus intense en termes de crues, mais assurément la plus atypique des 5 derniers siècles

Comme chaque année, après s’être plaints de la sécheresse estivale, nous sommes consternés par l’excès ponctuel et soudain d’eau : les crues extrêmes et les inondations font leur retour sur le devant de la scène, provoquant leur lot de drames humains et de pertes matérielles. Parallèlement, nous entendons cette petite musique de fond qui nous murmureLire la suite « L’eau’gique #13 : En Europe, nous ne vivons pas la période la plus intense en termes de crues, mais assurément la plus atypique des 5 derniers siècles »

L’eau, à la fois partout et nulle part

Il existe en France un paradoxe dont j’ai du mal à déceler l’origine. Nous savons pertinemment que l’eau est l’élément vital nécessaire au développement et au maintien des paysages, des écosystèmes et des sociétés [1]. Il suffit de penser aux innombrables « services » que l’eau nous rend quotidiennement dans de multiples domaines, dont voici quelques exemples,Lire la suite « L’eau, à la fois partout et nulle part »

L’eau’gique #12 : Quand l’exploitation excessive des eaux souterraines fait émerger des risques de contamination à l’arsenic…

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une région du monde où l’extraction d’eau souterraine a causé une baisse de 60 mètres du niveau de la nappe en un siècle, accompagné d’un affaissement du sol de 20 cm/an du fait de la compression de l’aquifère exploité. Je vous emmène dans cette région semi-aride où la ressource enLire la suite « L’eau’gique #12 : Quand l’exploitation excessive des eaux souterraines fait émerger des risques de contamination à l’arsenic… »

L’eau’gique #11 : Le « manque d’eau » en France : entre réalité physique et construction dogmatique par les instances de gouvernance

Chaque été, c’est la même litanie : on nous parle de canicule, de sécheresse, d’étiages sévères et d’arrêtés préfectoraux limitant les prélèvements d’eau… Les écosystèmes aquatiques sont fragilisés ou s’érodent, les pertes agricoles s’avèrent souvent catastrophiques. Certaines centrales nucléaires doivent baisser leur production, faute de refroidissement. À la variabilité naturelle du climat s’ajoutent maintenant les conséquencesLire la suite « L’eau’gique #11 : Le « manque d’eau » en France : entre réalité physique et construction dogmatique par les instances de gouvernance »

L’eau’gique #10 : L’analyse fréquentielle des signaux hydrologiques, une méthode au potentiel largement sous-estimé

Nous en sommes déjà au dixième numéro du billet « l’eau’gique » ! Pour fêter cela, je vais m’autoriser un petit plaisir : je vais parler d’un article scientifique que j’ai personnellement écrit, avec mes collègues de l’équipe « Systèmes hydrologiques et réservoirs » du centre de géoscience de Fontainebleau (MINES ParisTech – PSL Université). Il s’agit d’un travail intituléLire la suite « L’eau’gique #10 : L’analyse fréquentielle des signaux hydrologiques, une méthode au potentiel largement sous-estimé »

L’eau’gique #9 : La difficile estimation du tonnage de matière plastique exporté depuis le cœur des bassins versants vers la mer

Ce n’est plus un secret pour personne : les mers et océans sont encombrés de centaines de milliers de tonnes (au bas mot) de matière plastique. On parle souvent du septième continent, formé d’une accumulation de déchets plastiques flottants, qui se formerait quelque part au nord du Pacifique… Pourtant, il ne s’agirait malheureusement que de laLire la suite « L’eau’gique #9 : La difficile estimation du tonnage de matière plastique exporté depuis le cœur des bassins versants vers la mer »

L’eau’gique #8 : La position des célèbres figures mégalithiques de l’Île de Pâques s’explique principalement par la distribution des sources d’eau douce

Après la virée éco-hydrologique du dernier numéro de « l’eau’gique », je continue aujourd’hui à explorer les frontières transdisciplinaires des sciences de l’eau en vous parlant d’archéo-hydrologie. Je vous emmène sur l’Île de Pâques… vous savez, ce tout petit bout de caillou volcanique complètement perdu dans le Pacifique, à 3500 km des côtes chiliennes, sur lequel desLire la suite « L’eau’gique #8 : La position des célèbres figures mégalithiques de l’Île de Pâques s’explique principalement par la distribution des sources d’eau douce »

Peut-on mesurer l’évolution du stock d’eau total sur les continents ?

Une fois encore, la France comme une bonne partie de l’Europe est touchée par une vague de sécheresse estivale, qui menace notamment les activités agricoles et la biodiversité. Les arrêtés préfectoraux limitant les usages de l’eau ont rapidement fleuri au cours de l’été afin d’anticiper les risques de pénurie et de dommages irrémédiables sur lesLire la suite « Peut-on mesurer l’évolution du stock d’eau total sur les continents ? »