L’histoire de l’hydrologue qui aurait dû faire des études de sociologie

Chaleurs caniculaires longues et répétées, déficits de précipitation records, méga-feux de forêt, étiages sévères et précoces, assecs précoces et très nombreux, faune et flore à l’agonie, agriculture à la peine, etc… l’Hexagone grille, une fois de plus. Il grille, avant d’affronter la triste perspective de se faire lessiver par des pluies torrentielles arrivant sur desLire la suite « L’histoire de l’hydrologue qui aurait dû faire des études de sociologie »

Rencontre avec Victor et Nathan de l’aventure cyclo-hydro-écologique « En Selles ! »

Victor et Nathan, deux ingénieurs en eau et assainissement, m’ont fait l’honneur d’une petite visite au cours de leur périple à vélo à travers la France, sur la route de l’assainissement écologique et de la valorisation des fèces ! Un sujet que je trouve super important et super pertinent à l’heure où les tensions surLire la suite « Rencontre avec Victor et Nathan de l’aventure cyclo-hydro-écologique « En Selles ! » »

L’eau’gique #16 : Analyse des changements hydrologiques pour planifier la gestion des ressources : ne pas se fier à la tendance !

Lorsqu’on souhaite anticiper l’évolution des ressources en eau, ou lorsqu’on se livre à l’exercice périlleux consistant à quantifier l’impact d’un phénomène sur les stocks hydriques (prélèvements anthropiques, changements climatiques ou paysagers, par exemple), il faut s’atteler à l’examen des signaux hydrologiques. Les séries temporelles de précipitation, de température, de débits de rivière ou encore deLire la suite « L’eau’gique #16 : Analyse des changements hydrologiques pour planifier la gestion des ressources : ne pas se fier à la tendance ! »

La REUT (Réutilisation des Eaux Usées Traitées) n’est pas durable

Elle est présentée comme l’une des meilleures solutions contre « l’épuisement » des réserves d’eau douce en Europe dans les années à venir. La Réutilisation des Eaux Usées Traitées (REUT) promet de faire entrer le Petit Cycle de l’eau dans une nouvelle ère, celle de l’économie circulaire, où les déchets sont des ressources et où les pertesLire la suite « La REUT (Réutilisation des Eaux Usées Traitées) n’est pas durable »

L’art de mettre le wagon des fausses solutions derrière la locomotive du bon constat : retour sur une journée scientifique « Eau & Climat »

Lorsque le mot clé « sobriété » est prononcé pour la première fois à 16h55* lors d’une journée scientifique intitulée « Quelles transitions pour l’eau face au changement climatique ? », on se dit qu’il reste encore du chemin à parcourir. Cependant, ce n’est pas très surprenant compte tenu du fait que l’exercice, proposé de façon systématique en deLire la suite « L’art de mettre le wagon des fausses solutions derrière la locomotive du bon constat : retour sur une journée scientifique « Eau & Climat » »

La transformation du modèle agroalimentaire est le plus puissant levier dont nous disposons pour réussir la transition écologique

Le système agroalimentaire moderne est au cœur de la crise climatique, environnementale et sociale du XXIe siècle. Dans leur ensemble, l’agriculture intensive et l’industrie agroalimentaire détruisent la biodiversité, bousillent la santé, souillent les milieux aquatiques, augmentent le stress hydrique, tuent les sols, laminent les forêts, émettent beaucoup de gaz à effet de serre, fragilisent notreLire la suite « La transformation du modèle agroalimentaire est le plus puissant levier dont nous disposons pour réussir la transition écologique »

Le « manque d’eau » en France : un concept équivoque ?

Ceci est un article d’opinion écrit pour le Bulletin biannuel du réseau des Alumni de l’Ecole Nationale Supérieure de Géologie (ENSG-Nancy). Il a été publié dans le Bulletin des Géoliens n°116 de juin 2021. Merci au rédacteur en chef, Martin Lemay, pour son aimable invitation à publier dans les colonnes de leur journal. Le contenuLire la suite « Le « manque d’eau » en France : un concept équivoque ? »

L’eau’gique #15 : Les préceptes de Mr Bean au service d’un nouveau paradigme pour les sciences hydrologiques

Dans le dernier numéro de « L’eau’gique », je reprenais une partie de l’analyse de Sivapalan (2018) décrivant les deux grandes approches historiques employées pour étudier l’hydrologie des bassins versants. La première, l’approche newtonienne, cherche à représenter au maximum l’hétérogénéité des paysages et utilise la physique la plus rigoureuse pour décrire les processus d’écoulement, mais elle seLire la suite « L’eau’gique #15 : Les préceptes de Mr Bean au service d’un nouveau paradigme pour les sciences hydrologiques »